mupy-240_phonolites-1170x500

Ce weekend, une seule et unique thématique dans le monde culturel du Pays d'Aurillac : la lumière. Des opérateurs culturels du Territoire ont décidé le temps d’un weekend, de se mettre au diapason et conjuguer leur Art autour d’une thématique commune.

Quatre jours de vibrations, d’oscillations, de mouvements, de sons et d’images qui marqueront la fin de la saison culturelle et s’achèveront lors d’une grande fête.
Présente dans le Cantal, la phonolite a été choisie pour symboliser ce nouveau temps fort culturel. Frappée, elle émet un son clair et a la particularité de propager au loin la plus petite source sonore.
Ainsi, tels des phonolites, La Manufacture, la Médiathèque Communautaire du Bassin d’Aurillac, le Conservatoire de Musique et Danse d’Aurillac, l’Harmonie Municipale, le cinéma Le Cristal, le Musée d’Art et d’Archéologie, le Muséum des volcans, le Théâtre d’Aurillac et les artistes amateurs et professionnels vous invitent à entrer en résonance.

Jeudi 17 mai :
18h – Au cinéma Le Cristal : Représentations des élèves des Classes à Horaires Aménagés Danse (CHAD) du collège Jeanne de La Treilhe et des élèves des Classes à Horaires Aménagés Musique (CHAM) du collège Jules Ferry – (Tout public – Entrée gratuite)

20h – Au Théâtre d’Aurillac : « Liberté, égalité, fraternité »: Présentation des travaux des élèves de l’option théâtre du Lycée Emile Duclaux construite autour des valeurs inventées par le siècle des Lumières. Les écrivains-philosophes des Lumières ont, en contestant le modèle politique et idéologique de l’ancien monde, amené les principes universels de liberté, égalité, fraternité. Les trois pièces utilisées dans le travail avec les élèves explorent la réalité de ces idées, à des époques différentes : Extraits du « Mariage de Figaro » (1784) de Beaumarchais, extraits du « Figaro divorce » (1937) d’Ödön von Horvath et extraits de « Cercles/Fictions » (2010) de Joël Pommerat.
(Tout public – Entrée gratuite)

Vendredi 18 mai :
20h30 – Au Théâtre d’Aurillac : « Nathan Le Sage » – Pièce de Théâtre de la Cie « Passeurs de Mémoire »
En remontant au temps des croisades, l’auteur met face à face les représentants des religions juive, chrétienne et musulmane, les embarque dans une série de conflits et les conduit vers la plus parfaite des tolérances. Un templier, prisonnier des musulmans, tombe amoureux d’une jeune juive mais la maîtrise des événements appartient au sultan Saladin et au marchand juif Nathan. Plus d’infos
(A partir de 15 ans – Durée : 2h30 – Tarifs : 15€ / 10€ / 5€ – Rens. & Billetterie : Théâtre d’Aurillac – 04 71 45 46 04)

Samedi 19 mai :
10h à 17h – A la Médiathèque du Bassin d’Aurillac : « Grande Braderie » (Livres, CD, DVD, jeux…)
La Médiathèque vous propose d’acquérir à tout petits prix des documents « désherbés », c’est à dire retirés des collections pour faire place aux nouvelles acquisitions afin de pouvoir proposer des collections vivantes, actuelles et attractives. Ces documents font régulièrement l’objet de dons (bibliothèques, écoles, centres de loisir, CCAS, CAF, associations, etc), mais ce samedi 19 mai, la grande braderie sera ouverte à tous .
(Tout public – Entrée gratuite )

14h – A la Médiathèque du Bassin d’Aurillac : « Atelier d’écriture »
L’atelier d’écriture de la loupiote… … débarque à la médiathèque. Depuis début 2017, des ateliers d’écriture gratuits sont proposés au café associatif La Loupiote. Ouverts à tous, ils sont l’occasion de travailler sur des textes courts, avec ou sans contraintes. Cyrille Raynard animera l’atelier en proposant plusieurs incitations débouchant sur des productions écrites et une lecture partagée. Le nouveau recueil de textes écrits durant l’année sera également présenté à cette occasion.(A partir de 14 ans – Durée : 2h30 )
Inscription gratuite et obligatoire à la Médiathèque du Bassin d’Aurillac – 04 71 46 86 36)

19h à Minuit – Aux musées d’Aurillac : C’est au tour de « La Nuit des Musées » de reprendre le flambeau. Les musées célèbrent « la lumière » et vous donnent rendez-vous pour des impromptus musicaux, dansés, chantés, joués, lus ou encore contés. Les deux musées aurillacois vous accueillent tout au long de la soirée avec des animations pour petits et grands (spectacle de light painting, projection géante, installations artistiques « La Classe l’oeuvre », expériences scientifiques en live, atelier vitrail….). Entre 20h et 22h, d’autres surprises éclaireront votre voyage au détour du chemin du Roc Castanet…
(Tout public – Entrée gratuite – Programmation détaillée sur musees.aurillac.fr)

Dimanche 20 mai :
11h – Au cinéma Le Cristal : « Lumière, l’aventure commence »
En 1895, les frères Lumière inventent le Cinématographe et tournent parmi les tout-premiers films de l’histoire du cinéma. Mise en scène, travelling, trucage ou remake, ils inventent aussi l’art de filmer. Chefs-d’œuvre mondialement célèbres ou pépites méconnues, cette sélection de films restaurés offre un voyage aux origines du cinéma. Ces images inoubliables sont un regard unique sur la France et le Monde qui s’ouvrent au 20e siècle .
(Tout public – Durée : 1h30 – Tarif : 5€ – Rens. &réservation : Le Cristal – www.cineaurillac.fr – 04 71 64 02 03)

15h & 16h – Au Théâtre d’Aurillac – « Ciné-concert »
L’Harmonie Municipale vous propose de vivre un moment exceptionnel à travers cinq courts métrages sur lesquels l’orchestre jouera la musique en direct.Vous retrouverez une fable telle que « Le chêne et le roseau » ou encore « Fat »  un film d’animation mais aussi « La passeuse d’âmes » un film très poétique sur l’amour entre une vieille dame et un enfant… Venez découvrir la magie du ciné-concert !
(Tout public – Durée : 45 mn – Entrée gratuite)

21h – Place de l’hôtel de Ville : « Flash Mob » par les élevés de La Manufacture sur les rythmes festifs de la batucada Samba’Gage  – Déambulation jusqu’à l’esplanade Michel Crespin.

A partir de 22h – Esplanade Michel Crespin : la compagnie Delirium Lumens vous invite à un « Bal Halluciné ». À la nuit tombée, vous plongerez dans une installation multi-projections faite de vieilles optiques, de couleurs et de transparence et d’une ribambelle d’objets détournés. La performance singulière de ces artistes qui mêle la manipulation d’objets, de marionnettes et d’images, métamorphosera l’espace en une gigantesque fresque évolutive et vous embarqua pour un voyage surréaliste et festif avec la Fanfare funk de l’Harmonie Municipale et DJ Laurent Thore (alias Deejay Doublelow) pour vous faire danser en famille, petits et grands.
Pour que la magie opère, si possible venez vêtu de blanc !
(Tout public – Accès libre)

La Loupiotte tiendra le bar et l’asso Fring’aid vous (r)habillera pour l’occasion !