Affiche expo Sylvie LOUDIERES Théâtre Aurillac fd bronze

Exposition de peintures et de bas-reliefs de Sylvie Loudières du 3 janvier au 25 février, au Théâtre d'Aurillac

L’EXPOSITION Couleurs et matières

« Explorer les possibles, exprimer mes ressentis, être libre dans mon acte de création.
Mon langage pictural peut-être tantôt explicite, voir figuratif ou purement abstrait. Le mouvement spontané empli de liberté résulte d’un dosage entre opiniâtreté, lâcher prise, concentration et effervescence.
Mes inspirations sont souvent intimement liées aux relations humaines, à mon questionnement de la place de l’homme dans notre société et son rapport avec la nature.
J’aime travailler la matière en y mêlant parfois divers matériaux de récupération que progressivement j’ordonne, sculpte, superpose les couches de peinture plus ou moins transparente en privilégiant dans ce cas un travail de traces, d’empreintes, comme une marque de passage ou ancrer/encrer un geste mémoire. La couleur et la matière fusionnent sur la toile et invite le spectateur à entrer dans son propre imaginaire et à suivre son itinéraire.
J’utilise différentes techniques : acrylique, chaux, pigments, encres, caséine, gouache, pastels, … et travaille sur différents types de support (Toile, bois, papier, carton) et différents formats.
En 2017, les membres experts de la cotation Akoun ont qualifié mon travail comme suit : « Abstraction mêlant lyrisme, surréalisme et onirisme »

« Ma matière de prédilection : Le carton
Mon travail s’inscrit dans un processus de surcyclage ou d’upcycling. Revaloriser les matériaux existants, les repenser, les réinventer sous de nouvelles formes en faisant travailler mon imagination, est un leitmotiv qui m’anime sans cesse.
Magnifier cette matière, qui est la plupart du temps jeter, et en exploiter toutes ses facettes en variant mes techniques d’assemblage et de finition.
Un jeu de jonglage alors s’instaure avec la dualité du carton : sa fragilité et sa robustesse, son opacité et sa transparence en mettant en lumière sa tranche (dentelle de carton). C’est ainsi que les formes crées et développées prennent différents aspects.
Cela peut donc se présenter sous la forme de bas-relief, de totem, ou de sculpture.
Proposer un autre regard, et peut-être vous surprendre ! »